Ostéopathie et troubles posturaux

Caroline Charles - Ostéopathe à Guyancourt et à Montigny-Le-Bretonneux

La posture est la capacité du corps à contrôler sa position dans l’espace et à adapter le schéma corporel à l’environnement.

Votre posture n’est donc pas figée. Il n’y a pas de gens qui se tiennent "droit" dans toutes les situations. Notre posture est influencée par notre métier, nos habitudes de vie (sédentarisme, activité sportive), notre bagage génétique et notre état psychique (fatigue, surmenage, stress…).

Notre corps a la capacité de bouger sans avoir à réfléchir à la position de nos membres pour exercer un mouvement. Pourtant, la simple action de marcher demande à notre cerveau de coordonner une multitude d’actions (la contraction de nos muscles, le mouvement de nos articulations, l’adaptation de notre respiration et de notre rythme cardiaque, la conservation de notre équilibre…) Imaginez le nombre d’actions que le cerveau doit coordonner pour que vous puissiez faire un pas, vous lever de votre lit, regarder la télévision ou faire la cuisine !

Pour exercer les bons gestes au bon moment, le cerveau se sert : 

  • des capteurs proprioceptifs qui lui indiquent la position des membres dans l’espace, l’état de contraction des muscles, le rythme cardiaque... 
  • des exocapteurs renseignant sur l’environnement proche. Ces derniers sont les yeux, la semelle plantaire, les dents, l’oreille interne (appareil vestibulaire)

En assimilant l’ensemble des informations, le cerveau va mettre en place la meilleure stratégie possible pour effectuer un geste en évitant de consommer trop d’énergie.

Qu’est-ce qu’une bonne posture ?

Il ne s’agit donc pas d’être droit ! Chaque personne a une posture particulière, il ne suffit pas de se positionner comme votre voisin pour que cela vous convienne.

Une bonne posture est celle qui vous permet de consommer le moins d’énergie possible, qui ne crée pas de gène fonctionnelle et qui permet de s’adapter aux gestes effectués tous les jours.

Nos environnements de travail sont sources de troubles posturaux. Qu’il s’agisse de travail bureautique ou manuel  (bâtiment, restauration, vente…), l’ergonomie du poste n’est pas toujours optimale pour vous et, sans que vous vous en rendiez compte, cela peut changer votre posture au quotidien et entraîner des douleurs.

Qu’est-ce qu’un trouble postural ?

Le trouble postural est un déséquilibre  dans les mécanismes de régulation de votre posture. Il peut résulter d’une diminution de la mobilité d’une articulation (suite à une blessure, un faux mouvement, des gestes répétitifs non ergonomiques), mais également d’une altération des fonctions des capteurs proprioceptifs et des exocapteurs.

Quelles sont les conséquences d’un trouble postural ?

Le corps va mettre en place des stratégies d’adaptation pour pallier le manque de mobilité d’une articulation ou l’incohérence des informations provenant des différents capteurs.

Ces stratégies vont entraîner des compensations aboutissant à :

  • une augmentation du seuil nociceptif : les douleurs sont de plus en plus présentes même pour des gestes minimes 

  • des tensions musculaires

  • des douleurs inexpliquées sur l’ensemble du corps

  • des cervicalgies, dorsalgies et lombalgies chroniques

  • des instabilités ou des sensations vertigineuses

  • une augmentation des dépenses énergétiques : vous êtes plus vite fatigué !

Quel est l’apport de l’ostéopathie ?

Les problèmes posturaux doivent être abordés en prenant compte de la globalité du corps, car ils sont le résultat d’interactions complexes entre  les systèmes neurologique, musculo-squelettique, articulaire, proprioceptif, dentaire et ophtalmologique.

 

Pour vous soulager, votre ostéopathe fait un bilan postural qui consiste à :

  • vérifier l’ensemble des organes possédant des capteurs de la posture 

  • diagnostiquer la mobilité de vos articulations 

  • déceler les compensations mises en place

 

Attention : si l’ostéopathe décèle un problème postural, le patient devra, avant tout traitement ostéopathique, faire vérifier ses capteurs de la posture par les médecins spécialistes (ophtalmologue, orthoptiste, podologue, ORL et dentiste). Le traitement ostéopathique permettra ensuite à votre corps de mieux s’adapter aux changements posturaux en fonction de vos activités quotidiennes.

 

Tout changement au niveau des capteurs posturaux sont susceptibles de modifier la posture globale d’une personne et d’entraîner des compensations. Un bilan postural est donc  recommandé :

  • en cas de baisse d’acuité visuelle et après la mise en place de lunettes correctives adéquates

  • après une rééducation oculaire

  • après un trouble de l’oreille interne

  • après une pathologie dentaire

  • après la mise en place de semelles orthopédiques

 

Il est plus facile de corriger un trouble postural avant qu’il ne s’installe durablement et que les compensations apparaissent. La prévention est donc conseillée ! 

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion