Caroline Charles
Ostéopathe

Céphalées et migraines

Conseils

La céphalée, appelée plus communément mal de tête, est souvent confondue avec une migraine. Son origine encore mal définie, engendre une prise en charge médicale parfois compliquée. Pourtant, plus de 50% de la population est sujette aux maux de têtes, et 12% est atteinte de migraines.

Des études ont montré que toute perturbation sensorielle, physique ou psychique (fatigue, manque d’hydratation, stress, environnement trop lumineux ou pas assez ...) pouvaient avoir des répercussions sur ces douleurs, avec des conséquences sur notre quotidien (fatigue, irritabilité, nausées, renfermement...).

Migraines, ou céphalées, comment savoir identifier votre pathologie ? Et comment l'ostéopathie pourrait vous soulager ?

Votre ostéopathe de Guyancourt vous explique :

Les céphalées, c'est quoi ?

La migraine c’est quoi ?

Les céphalées sont des douleurs qui se diffusent dans tout le crâne et parfois même la nuque.

Les symptômes des céphalées sont des impressions :

- d'oppression, de compression ou d'enfoncement : comme avoir la tête dans un étau,

- de pulsation : avoir l'impression que la tête va exploser,

- de coups de jus : aussi appelés douleur électrique.

La migraine est une céphalée récurrente  dont on ne connait pas la cause et qui devient handicapante pour la vie quotidienne. L'intensité de la douleur est plus importante que pour une céphalée classique. 

La liste suivante décrit les symptômes de la migraine qui ne sont pas présent systématiquement lors de la crise :

  • Photophobie : Aversion pour la lumière, le noir diminue ou stabilise la crise,
  • Phonophobie : Aversion pour le bruit, le silence diminue ou stabilise la crise,
  • Nausées/vomissements,
  • Aura : anomalies visuelles qui précèdent le mal de tête,
  • Douleur uni-latéral : d'un seul côté du crâne,
  • Douleur variable : l'intensité de la douleur varie selon les crises,
  • Dysarthrie transitoire : difficulté à parler,
  • Crise de 72h maximum.

Les causes des céphalées :

L'origine des maux de tête (ou céphalés) peut être lié à des tension et/ou dysfonctions du corps humain.

La liste suivante décrit des dysfonctionnements du corps humain qui peuvent générer des céphalés :

  • Des problèmes de mobilité localisés sur les cervicales. Cette restriction peut gêner l'arrivée du sang au crâne via l'artère carotidienne, qui elle même dépend de l'intégrité ostéo-articulaire de la base du cou (clavicule, 1ère côte).
  • La présence de tension sur les membranes de tension réciproques (ensemble de 3 structures qui prennent attache sur les pièces osseuses crâniennes et qui séparent les différentes parties du cerveau. Elles sont étroitement liées à la vascularisation crânienne),
  • Problème de mâchoire,
  • Problème ORL, de sinus ...
artère carotidienne

Il existe une multitude de céphalées pouvant créer des symptomatologies différentes et ayant des origines tout autre (céphalée de tension, névralgie d'Arnold, algie vasculaire de la face...), ces dernières seront diagnostiquées lors de l'interrogatoire et de l'examen clinique.

Les causes de la migraine :

 

 

Aujourd'hui, la migraine n’a pas de cause encore réellement reconnue, mais il existe des facteurs déclencheurs associés. On peut identifier les apports extérieurs ou les actions qui auraient déclenchés une migraine, mais on ne peut identifier avec certitude l'origine d'une migraine. Cependant différentes hypothèses et suppositions ont été faite à ce sujet.

 

1) La théorie des troubles vasculaires :  ou dysfonction dans le mécanisme vasculaire : c’est une modification du diamètre des artères, la vasoconstriction (diminution du calibre) arrive avant la crise puis la vasodilatation (augmentation du calibre) arrive pendant la crise. Ces deux modifications responsables des douleurs sont visibles pendant un examen IRM mais la cause de ce phénomène reste inconnu.

 

2) La théorie des troubles neurologiques : cette théorie repose sur un défaut provenant du ganglion trijémino-vasculaire (ganglion de gasser), qui se situe au niveau de l’os temporal.

 

3) La théorie des troubles hormonaux :  ou les migraines cataméniales, qui sont présentes lors du cycle menstruel. Ces migraines seraient causées par la variation hormonale du cycle menstruel, une modification de la gestion hormonale peut diminuer parfois la fréquence ou l’intensité des migraines.

Que fait votre ostéopathe Coralie Silbermann pour vous soulager ?

En cas de céphalées régulières et/ou de migraine, un bilan médical est nécessaire avant chaque séance d’ostéopathie. Par son approche globale, votre ostéopathe de Guyancourt pourra intervenir aussi bien en curatif qu'en préventif, sur des crises de céphalées et de migraine.

Afin de poser un diagnostic, d'identifier les facteurs déclenchant des céphalées et d'établir un plan de traitement visant à diminuer la symptomatologie des maux, votre ostéopathe Coralie Silbermann procédera à un interrogatoire précis et structuré.

  • Depuis quand ? Aigue ou chronique

  • Le mode d’apparition ? Brutal ou progressif

  • Douleur déjà connue ? Habituel ou inhabituel 

  • L’évolution depuis l’apparition ?

Cet interrogatoire sera par la suite complété par un examen physique complet, reposant sur le principe de globalité de l'ostéopathie.

 

  • Les membranes de tension réciproques, il s’agit de membranes à l’intérieur de votre boite crânienne qui séparent vos hémisphères cérébraux et votre cerveau de votre cervelet. Elles s’attachent sur les os du crâne que votre ostéopathe peut manipuler : les temporaux, le frontale, les sphénoïdes et l’occiput. L’ensemble de la vascularisation crânienne passent à travers ses membranes. Elles peuvent se tendre plus ou moins au cours de votre vie. La tension des membranes joue donc un rôle primordial pour avoir une bonne qualité de vascularisation du cerveau. En cas de tension trop importante de ces membranes, votre ostéopathe la diminuera grâce à des manipulations crâniennes.

  • Les cervicales. Lorsque les cervicales ne sont pas libres de leur mouvement, les artères qui apportent le sang à votre cerveau (artère carotidienne et artère vertébrale) se retrouvent misent en porte à faux. Tout problèmes de mobilité cervicales peut entraîner des déséquilibres vasculaires menant aux maux de tête. C’est une zone clé à traiter pour lutter contre les migraines ou les céphalées.

  • Les articulations temporo-mandibulaires : autrement appelées les articulations de la mâchoire. Si celles-ci sont misent en sur pression (bruxisme ou serrage de dent), cette pression va se répercuter directement sur les muscles masticateurs mais également sur les muscles cervicaux ( trapèzes, muscle de la loge antérieur du cou) entraînant une constriction des artères de la zone. Un traitement visant à améliorer la mobilité de ATM permettra également de traiter certaines céphalées.

  • Le bassin. Il faut savoir que le complexe formé par la base du crâne et la première cervicale représente la dernière zone responsable de l'alignement du regard. Pour que ce complexe soit équilibrée il faut avant tout que le bassin soit stable. En cas de céphalées régulières, il n’est pas rare que votre ostéopathe vérifie la mobilité de votre bassin pour s’assurer qu’un déséquilibre postural n’est pas responsable des céphalées.

  • Le système digestif. Les nerfs responsables de l'activité des organes digestifs (foie, estomac...) sont en corrélation avec les structures articulaires du crâne et des cervicales. Un dysfonctionnement de l'un peut donc entraver le fonctionnement de l'autre par interdépendance. Votre ostéopathe de Guyancourt vérifiera donc (en plus de son interrogatoire) l'intégrité des mobilités abdominale, et l'absence de trouble digestif.

  • Le diaphragme. Ce muscle est primordial pour une bonne homéostasie du corps. Le diaphragme est en forte corrélation avec les cervicales. D'une part via son innervation (assurée par le nerf phrénique) qui provient directement des cervicales, et d'autre part, une mauvaise amplitude respiratoire entraînera l'intervention de muscles, dit respirateurs accessoires, qui auront pour but de contrer cette restriction, ces derniers s'insérant sur la 1ère côte, ainsi que sur les cervicales.

 

Votre ostéopathe vérifiera donc qu'aucun élément ne perturbe votre rachis cervical, que les structures sont libres dans chacune de leur amplitudes, et qu'aucune compensations ne se crée.

crânien

Et après ?

Il peut être utile d’effectuer un contrôle de la vision, afin d’éliminer la cause optique, qui dans ce cas précis nécessitera une réorientation vers votre ophtalmologue.

Si les crises de migraines persistent, un traitement de fond peut également être prescrit par votre médecin traitant.

Il faut savoir que les migraines, comme les céphalées peuvent apparaitre suite à un évènement perturbateur tel que :

  • Du surmenage
  • Du stress
  • Une activité physique intense
  • Lors d'un déficit ou un excès de sommeil
  • Suite à la consommation d'alcool
  • Un manque d'hydratation
  • Après un repas copieux ou à l'opposé lorsque vous sautez un repas
  • ...

Ces évènements sont d'autant de paramètres à prendre en compte dans la fréquence d'apparition de vos maux.

 

Quelques conseils et habitudes peuvent être mis en place afin de soulager la phase aigue de la crise :

  • Se coucher, dans le calme et le noir
  • Masser la tempe sur côté de la douleur
  • Boire un café
  • Appliquer du froid sur la tête
  • Appliquer de l'huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes
  • Ne pas utiliser de façon chronique et systématique les traitements médicamenteux
  • Limiter sa consommation d'alcool
  • Limiter sa consommation de sucre
huile essentielle

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion